Le couturier Rabih Kayrouz nous apprend à faire de la haute couture avec un drap blanc

Matthieu Bobard Deliere
·2 min de lecture

Sur Instagram, le couturier libanais Rabih Kayrouz a partagé un moment de création spontané en plein confinement. Un simple drap peut-il devenir une robe de défilé parisien ? Tout à fait.

Confinement jour 25, toutes les possibilités artistiques semblent s’ouvrirent à nous. Apprentis Mozart, Picasso en herbe ou Paul Bocuse wannabe… Seule l’imagination (et peut-être un peu le manque de technique) pourrait nous empêcher de développer de nouveaux talents. Envie de devenir couturier durant cette quarantaine ? Rabih Kayrouz, le designer libanais établi à Paris, a pensé à vous et s’est filmé en train de créer une robe haute couture avec un simple drap blanc. Actuellement en confinement à Douma, dans son pays natal, le couturier a commencé depuis le début de la semaine à élaborer des patrons de robes sur des feuilles volantes, avant de se lancer mercredi dans la création d’une véritable pièce de haute couture (ou presque). Rabih Kayrouz s’est emparé d’un drap blanc avec quelques broderies sur les extrémités qu’il a coupé. Le designer l’a ensuite disposé sur son mannequin de couture, puis a commencé son travail d’orfèvre, en étant simplement armé d’épingles et d’une vision artistique. Le moment a été filmé et diffusé sur son compte Instagram accompagné de la légende : « Nous sommes mercredi… Encore à la maison… Faisons quelque chose de ces draps ». Enthousiasmé par cette franche réussite, il s’est donc lancé ce matin dans la confection d’une jupe plissée sur le même modèle.

Voir cette publication sur Instagram

It’s Wednesday ... still at home ... let’s do something out...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi