• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Covid-19 : à quand la fin des contraintes en France ? La réponse du gouvernement

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Si le retour à la vie normale semble se rapprocher de plus en plus, Gabriel Attal appelle à la prudence. Le porte-parole du gouvernement s'est exprimé à la sortie du Conseil de défense sanitaire et du Conseil des ministres, jeudi 7 octobre 2021. Pour introduire son discours, il a fait un point sur la situation épidémique liée à la Covid-19 sur le territoire français. "Nous devons la vérité aux Français : l'heure de lever les contraintes n'est pas venue. Dans beaucoup de départements, l'épidémie ne recule plus et la situation interpelle dans plusieurs départements, dont les Pays de la Loire et l'Aude", a-t-il souligné, comme le montrent des images diffusées sur BFMTV, et selon les propos rapportés par franceinfo. Mais alors, quand les mesures restrictives prendront-elles fin ?

"Ni le pass sanitaire, ni le masque, ni aucune mesure qui existe aujourd’hui ne sont éternelles", a assuré Gabriel Attal. Néanmoins, l'allègement du pass sanitaire n'est pas à l'ordre du jour : "Si adaptation du pass il devait y avoir, elle ne sera pas envisagée avant le 15 novembre", a précisé le secrétaire d'État auprès du Premier ministre. En effet, il a rappelé que "nous rentrons dans la période hivernale". Dans ce contexte, "nous savons que l’épidémie peut repartir", a indiqué le porte-parole du gouvernement.

Par ailleurs, Gabriel Attal a évoqué la campagne de rappel vaccinal, notamment auprès des professionnels de santé : "Le Conseil de défense a décidé de suivre la recommandation de la HAS, qui autorise (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles