Covid-19 à l'école: Les droits des parents dont les enfants doivent s'isoler

·3 min de lecture
Des salariés qui ne peuvent pas télétravailler et garde leurs enfants pourront demander du chômage partiel (Photo: Christian Ender via Getty Images)
Des salariés qui ne peuvent pas télétravailler et garde leurs enfants pourront demander du chômage partiel (Photo: Christian Ender via Getty Images)

ÉCOLE - Bonne nouvelle en cas de mauvaise. Alors que les élèves font leur rentrée des classes ce jeudi 2 septembre, avec un protocole sanitaire strict, le ministère du Travail a annoncé il y a quelques jours que les parents d’un enfant cas contact ou infecté par le Covid-19, en quarantaine, pourront bénéficier de plusieurs solutions: l’arrêt de travail ou le dispositif d’activité partielle.

Car pour cette rentrée, le ministère a retenu le protocole sanitaire de “niveau 2” (sur 4) qui autorise tous les élèves à être accueillis en présentiel et leur impose le port du masque en intérieur, sauf en maternelle.

Sauf qu’un cas de Covid-19 dans une classe en primaire entraînera une fermeture, comme en juin. En cas de contamination au collège ou au lycée, seuls les élèves cas contacts qui ne sont pas vaccinés devront s’isoler une semaine.

Activité partielle

Les parents qui doivent garder leur enfant pourront donc profiter de l’activité partielle, en vigueur l’an dernier. Ce dispositif pourra être déclenché si l’enfant, âgé de moins de 16 ans, est cas contact ou en cas de fermeture de classe ou d’établissement. Si le salarié est dans l’incapacité de télétravaille, et doit garder son enfant, son employeur pourra donc le déclarer en activité partielle.

“Les salariés continuent de percevoir une indemnité correspondant à 70% de leur salaire brut par heure chômée, soit environ à 84 % du salaire net horaire avec un minimum de 8,11 € et un maximum de 32,29 € par heure”, précise le site de la DREETS. Selon les entreprises, le manque à gagner est parfois compensé par les employeurs. Ce qui change par rapport au début de l’été, c’est le montant de la prise en charge de cette somme par l’Etat qui laisse désormais 40% à l’entreprise.

Nos confrères de La Croix précisent que les salariés qui touchent le Smic garderont quant à eux 100 % de leur rémunération. Par ailleurs, seul un des deux parents peut bénéficier de ce dispositif.

Arrêt de travail

Un salarié devant garder son enfant pourra également se mettre en arrêt de travail. Là aussi, seul l’un des deux parents pourra se mettre en arrêt: il percevra alors des indemnités journalières. Le site de franceinfo précise que cela ne vaut pas pendant les périodes scolaires.

Pour pouvoir bénéficier de ces différents dispositifs, les parents concernés devront fournir à leur employeur un document attestant de la fermeture de la classe ou de l’école de leur enfant. Il pourra s’agir d’une attestation envoyée par l’école ou encore d’un document de l’Assurance maladie en fonction des cas.

Le salarié devra également fournir à son employeur une attestation sur l’honneur certifiant qu’il est le seul parent à faire la demande.

Nos confrères de franceinfo ajoutent que les fonctionnaires pourront de leur côté demander une “autorisation spéciale d’absence” s’ils doivent garder leur enfant. Leur rémunération sera maintenue à 100%.

À voir également sur Le HuffPost: Rentrée scolaire bouleversée en Guadeloupe, cette professeure craint les répercussions sur ses élèves

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

Related...

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles