Covid-19 à l’école : plus de 18 780 classes fermées, un record absolu

·1 min de lecture
De nombreuses écoles ont dû fermer leurs portes en France, en raison d'un trop grand nombre de cas de Covid-19. 
De nombreuses écoles ont dû fermer leurs portes en France, en raison d'un trop grand nombre de cas de Covid-19.

Jamais autant de classes n'avaient fermé depuis le début de l'épidémie. D'après un point de situation du ministère de l'Éducation nationale, en date de jeudi 20 janvier à 13 heures, 18 786 classes ont dû fermer pour cause de cas de Covid-19, sur 527 200. Cela représente 3,56 % de l'ensemble des classes dans les écoles de France, un chiffre record en nette hausse par rapport à vendredi dernier.

Le 14 janvier, l'Éducation nationale recensait 14 380 classes fermées. Pour l'heure, 152 établissements scolaires sont totalement fermés. Ces 7 derniers jours, près de 463 200 élèves ont contracté le Covid-19. En ce début d'année 2022, les parents d'élèves et les enseignants ont été soumis à plusieurs protocoles sanitaires différents, compliquant la rentrée scolaire des enfants et ados. Désormais, ces derniers doivent se faire tester trois fois avec un autotest s'ils sont cas contact d'un camarade au sein de l'école. Les classes ne sont donc plus fermées si trois enfants sont contaminés, mais force est de constater que bon nombre d'établissements scolaires ont quand même baissé le rideau.

À LIRE AUSSI Covid-19 : comment le ministère de l'Éducation se prépare à une pénurie de profs

Un mouvement de grève très suivi

D'après les préconisations de l'Éducation nationale, les directeurs d'établissements peuvent fermer les classes en fonction de la situation épidémique locale, en présence d'un très grand nombre de cas d'infections dans l'école. Les mesures sanitaires ont mis à r [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles