Covid-19 : à partir de combien de jours peut-on considérer qu’un malade n’est plus contagieux ?

·2 min de lecture

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) considère que le délai d’incubation du coronavirus est de 3 à 5 jours, mais chez certains malades, il peut s’étendre jusqu’à 14 jours. Cette période caractérise le temps qui s’écoule entre l’infection et l'apparition des premiers symptômes de la maladie. Pendant l’incubation, le patient peut contaminer son entourage.

Depuis le début de la crise sanitaire, des recherches scientifiques sont menées afin de connaître la durée de contagiosité d’une personne touchée par la Covid-19. Au CHU Saint-Pierre à Bruxelles (Belgique), les équipes médicales ont classifié la maladie avec trois gradations. Les médecins ont également estimé la durée de contagiosité d’un malade :

Cependant, ces constats sont à prendre avec des pincettes, car il existe des exceptions. "On voit que ceux qui sont contagieux plus longtemps, ce sont ceux qui gardent les symptômes plus longtemps, mais pour les quelques personnes qui font de la fièvre plus longtemps (...) cette règle de non-contagion après 7 jours ne s’applique pas", a expliqué Charlotte Martin, infectiologue, à nos confrères de RTBF.

Le Centre National des maladies infectieuses (NCID) de Singapour, appuyé par une cohorte de spécialistes en infectiologie et de l’Académie de Médecine, a également publié une étude sur la durée de contagion des personnes ayant contracté le virus.

Dévoilées le 23 mai, ces recherches ont suivi 73 patients touchés par le Sars-CoV-2 et hospitalisés à Singapour. Les malades ont subi des tests PCR (réaction en chaîne par polymérase), dont le but est de détecter la présence d'agents pathogènes en prélevant des cellules au fond du nez à l'aide d'un écouvillon. D’après les auteurs de l’étude, la détection d'une petite quantité du virus dans l’organisme ne signifie pas forcément qu’il soit toujours viable ou infectieux.

Onze jours après l’apparition des premiers symptômes chez les sujets, les scientifiques n’ont pas réussi à isoler ou à mettre en culture le virus. Selon eux, les patients (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite