Covid-19 : une étude révèle que les fumeurs auraient un risque plus élevé de complications

Les fumeurs ont-ils moins de risques de contracter le Covid-19 ? C’est ce que suggèrent des recherches récentes, qui soulignent un potentiel effet protecteur de la nicotine. L’hôpital de la Pitié Salpêtrière, à Paris, a même lancé une étude sur le sujet, après avoir identifié seulement 5 % de fumeurs parmi les 500 patients atteints de Covid-19 hospitalisés dans leur établissement.

Une nouvelle étude publiée dans la revue Nicotine & Tobacco Research va à l’encontre de ces constatations : le tabagisme augmenterait le risque de progression de la maladie. Pour le découvrir, les chercheurs de l’'université de Californie à San Francisco (Etats-Unis) ont réalisé une méta-analyse à partir de 19 études portant sur 11.590 patients atteints de Covid-19 venant de Chine, de Corée et des Etats-Unis. Ces articles scientifiques comprenaient des données sur le comportement tabagique des patients et la gravité de leurs symptômes liés au Covid-19.

Le tagabisme doublerait le risque de progression du Covid-19

Ils ont constaté que 2.133 (18 %) patients ont connu une progression de la maladie. 731 (6,3 %) d'entre eux avaient des antécédents de tabagisme. Parmi ces derniers, 218 (29,8 %) ont connu des complications, contre 17,6 % des patients non-fumeurs. Conclusion ? Le tagabisme double presque le risque de progression du Covid-19. Mais ce n’est pas tout : les chercheurs ont également constaté que lorsque la maladie s'aggrave, les fumeurs ont davantage de complications pouvant entraîner la mort.

Des résultats qui s'expliqueraient par "les dommages sur les voies respiratoires supérieures et la diminution de la fonction immunitaire pulmonaire causés par le tabac", peut-on lire dans l'étude. Les chercheurs précisent d'ailleurs que de précédentes recherches ont démontré que les fumeurs avaient un risque plus élevé d'être touché et de mourir du syndrome respiratoire du Moyen-Orien (MERS), une autre infection due à un coronavirus.

Comment expliquer le nombre restreint de fumeurs identifié dans les précédentes

(...) Cliquez ici pour voir la suite