Covid-19 : une étude révèle la probable transmission du virus par la parole

La propagation et la transmission du Covid-19 par la toux et l’éternuement sont désormais bien connues. En effet, bien que le virus puisse se propager par l’intermédiaire de surfaces ou objets infectés, il se transmet principalement par le biais de sécrétions nasales, de postillons et de gouttelettes générés lorsque l’on tousse ou éternue. Mais pas que. Une étude, publiée ce 13 mai sur la revue scientifique américaine PNAS, révèle que la parole pourrait être un mode probable de transmission du Covid-19.

Les scientifiques estiment que parler pourrait être dangereux, au même titre que tousser ou éternuer. Les microgouttelettes émises par la parole peuvent héberger divers agents pathogènes respiratoires. "Des charges virales élevées du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS-CoV-2) ont été détectées dans les liquides buccaux de patients atteints de coronavirus, y compris chez des patients asymptomatiques. Cependant, le rôle possible des petites gouttelettes générées par la parole, qui pourraient rester en suspension dans l'air pendant de longues périodes n'a pas été largement reconnu", indique l’étude.

Une parole forte pourrait émettre des milliers de gouttelettes contaminées par seconde

Pour mener à bien cette étude, les scientifiques de l’Institut national du diabète et des maladies digestives et rénales ont réalisé une expérience. Ils ont fait parler une personne dans un espace fermé. "Nous avons utilisé de la lumière laser intense pour visualiser les gouttelettes produites par la parole lors de la répétition de phrases. Nous avons obtenu des estimations quantitatives à la fois pour le nombre et la taille des gouttelettes qui restent en suspension dans l'air", souligne les chercheurs.

Lors de l’expérience, la personne a répété, avec une voix forte "Stay healthy", soit "portez-vous bien" en français, pendant 25 secondes. Cette phrase a été choisie car le "th" dans le mot "healthy" s'est avéré être un générateur efficace de gouttelettes. Les observations par diffusion de

(...) Cliquez ici pour voir la suite