Covid-19 : ces 2 symptômes persisteraient chez 5% des patients selon une étude

Fatigue, maux de tête, douleurs thoraciques… Ce sont autant de symptômes qui sont susceptibles de persister dans le temps après une infection au Covid-19. Deux d’entre eux ont d’ailleurs récemment été mis en avant dans des travaux publiés sur le site du British Medical Journal (BMJ) : l’altération du goût et de l’odorat.

À l’échelle mondiale, "40 à 50%" de personnes signalent ces deux symptômes. Au total, les chercheurs ont donc compilé 18 études portant sur 3.699 patients. Ils ont ensuite utilisé un "modèle de guérison", afin d’évaluer les taux de récupération de ces deux sens et les différents facteurs qui y sont associés.

Ils ont ainsi constaté que la perte de l’odorat, également appelée "anosmie", persistait chez 5,6% des personnes infectées par le Covid-19. La perte de goût, ou "agueusie", toucherait encore 4,4% des patients. Ces dysfonctionnements peuvent également entraîner des "sensations déformées", comme c’est le cas avec la parosmie, soit la modification de certaines odeurs.

Un mois après la contamination, les chercheurs ont relevé que seuls 74% des patients avaient retrouvé l’odorat et 79% le goût. Ces taux augmentent dans le temps, pour atteindre respectivement 96% et 98% au bout de six mois.

Autre fait surprenant : les femmes auraient moins de chances de retrouver ces deux sens que les hommes. Selon Jérôme Lechien, ORL et professeur à l’université de Mons (Belgique,) interrogé par nos confrères de Franceinfo, ceci s’expliquerait par leur "meilleure réponse inflammatoire". (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles