Covid-19 : l'arrêt de travail pour garder son enfant malade, c'est fini

Instauré en 2020, le régime dérogatoire des arrêts de travail liés au Covid-19 aurait dû prendre fin le 31 décembre 2022. Il a finalement été prolongé, mais avec des conditions plus strictes, notamment lorsque c'est notre enfant qui est malade.

Covid-19 et travail : que faire si mon enfant est malade ?

La loi de financement pour la Sécurité sociale pour 2023, publiée au Journal officiel le 24 décembre 2022, a modifié les conditions pour bénéficier d'un arrêt de travail dérogatoire lié au Covid-19.

Si c'est votre enfant qui est positif au Covid-19, âgé de moins de 16 ans ou en situation de handicap, il n'est plus possible de bénéficier d'un arrêt de travail dérogatoire indemnisé, et ce même si l'école de votre enfant est fermée. Si vous souffrez personnellement de symptômes évocateurs du Covid-19 ou que votre autotest est positif, cela ne change rien : il vous faut fournir un test antigénique ou PCR positif pour être concerné par ces arrêts dérogatoires.

De même, pour les parents non-salariés : la contamination d'un enfant au Covid-19, le fait que vous deviez rester auprès de lui, ou même la fermeture de sa classe ou de son école ne vous permet plus d'obtenir un arrêt de travail dérogatoire indemnisé.

Si vous ne pouvez pas ou ne souhaitez pas télétravailler pendant que vous restez auprès de votre enfant malade et que vous ne trouvez pas d'autres modes de garde, il vous...

Lire la suite