Covid-19 : Les artistes se mobilisent sur Twitter pour “La culture oubliée”

Faustine Chevrin
(Photo by Patrick KOVARIK / AFP)

Après avoir publié une tribune dans Le Monde, ce jeudi 30 avril, où de nombreuses personnalités, dont Catherine Deneuve, Marion Cotillard, Benjamin Biolay, Mathieu Amalric, ont demandé aux pouvoirs publics une prolongation des droits des intermittent·es du spectacle, les signataires ont décidé de poursuivre leur combat sur Twitter.

Tandis que le président de la République a indiqué, samedi 2 mai sur Twitter, que "l’Etat continuera de les accompagner, protégera les plus fragiles et soutiendra la création" et que des “premières décisions” à destination du monde de la culture seront annoncées ce mercredi, un nouveau compte Twitter a fait son apparition dès ce dimanche. Son nom ? "Culture oubliée" pour "maintenir la pression, mais aussi pour que ce soit clair, dans l’opinion publique, que nous ne nous battons pas que pour nous-mêmes" a confié l'actrice Jeanne Balibar dans un communiqué.

>> A lire aussi : Emmanuel Macron va annoncer des “premières” mesures pour la culture, et il était temps

"Pour que les gens ne disparaissent pas"

Le collectif, qui demandait déjà une prolongation des droits des intermittent·es dans sa tribune, espère que "l’avenir n’existera pas non plus sans les contrats courts non-artistiques liés aux manifestations culturelles"

Sur Facebook, l’actrice Jeanne Balibar a posté une vidéo se félicitant du succès du texte publié dans Le Monde, puisque 500 signataires supplémentaires sont venus s'ajouter 24 heures après sa publication. Des personnes issues de tous les horizons culturels possibles - cinéma, théâtre, danse, musique, cirque. "J’ai l’impression d’avoir tout le tissu vivant de tous ce qui fait la vie de notre culture, de nos arts, de notre puissance de rêve et de beauté" livre-t-elle avec émotion.

Si Jeanne Balibar réaffirme son soutien aux contrats saisonniers et aux intérimaires, elle insiste aussi sur le fait qu’elle ne veut pas "que ça se transforme en listing de gens lorsqu’on parle des disparus". "C’est pour que les gens ne disparaissent pas. […] Il faut que les forces de création restent entières parce que c’est notre patrimoine" poursuit-elle.

La tribune « Cet oubli... », où nous en sommes. Vous pouvez suivre le compte tweeter @COubliée

Posted by Jeanne Balibar on Sunday, May 3, 2020

Une pétition a également été lancée par le metteur en scène Jean-Claude Fall, intitulée Culture en danger, s'adressant au Président de la République. Le texte exige des mesures d'urgence pour le secteur, et est soutenu - pour l'instant - par plus de 55 000 signataires (sur un objectif de 75 000).  

>> A lire aussi : Droits des intermittents : des artistes interpellent le gouvernement