Covid-19 : quand est attendu le pic dans les hôpitaux ?

·1 min de lecture

La cinquième vague de covid a débuté en Europe. Et la France n’est pas épargnée : le nombre de cas a augmenté de 91% la semaine du 21 novembre comparé à la semaine précédence. Mais faut-il aussi s’attendre à un afflux de patients covid dans les hôpitaux ? Oui, mais pas tout de suite, selon le directeur général de l'Assistance publique des Hôpitaux de Paris Martin Hirsch, invité de France Inter ce 22 novembre.

Des hospitalisations "stables" pour le moment

Selon lui, le nombre des patients ayant contracté le covid et hospitalisés en soins critiques est pour l’heure "relativement stable". Et les conséquences de la cinquième vague sur l’hôpital, "si elle doit se produire", ne sont pas attendues avant "fin décembre ou janvier", a-t-il déclaré.

Compter trois mois d’épidémie

Une temporalité que valide l'épidémiologiste Antoine Flahault, au micro de LCI ce 22 novembre. Il cite en effet l’exemple de la Roumanie, qui est "en train de sortir de sa vague" après "trois mois d’épidémie sévère", note-t-il. "Trois mois, cela nous mène en France vers le début, la mi-janvier", calcule l’épidémiologiste, avant de préciser : "c’est un scénario possible même s’il est difficile de le prédire."

"Deux ans monstrueusement difficiles"

Dans les hôpitaux français, la situation est déjà "difficile", alerte Martin Hirsch. "Aujourd’hui, ça n'est pas les patients covid", qui n’occupent qu’un quart des lits de réanimation en Île-de-France. (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Bientôt un vaccin à ARN messager pour prévenir la maladie de Lyme ?
Ski et remontées mécaniques : pass sanitaire, masque… Voici le protocole sanitaire
Vague de froid : 12 aliments qui aident à se réchauffer
Vous avez eu le Covid après vaccination ? Voici pourquoi la HAS recommande une dose de rappel, pour tous
Covid 19 : la dexomethasone serait surtout efficace chez les hommes

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles