Autotests nasaux anti-Covid : en pharmacie, c'est pour quand ?

·1 min de lecture

Les autotests de dépistage contre le coronavirus seront en vente "dès cette semaine" en France, avait annoncé dimanche 14 mars le directeur général de la santé, Jérôme Salomon, invité sur le plateau de BFM TV. "Ce sera assez facile d'accès, a-t-il précisé. Le principe de l'autotest, c'est justement qu'on puisse l'avoir en famille. Ce sera en supermarchés ou en officines en tout cas, si c'est le plus facile, ça va être très facile à organiser."

Si la Haute autorité a donné son feu vert le 16 mars aux tests antigéniques effectués sur prélèvement nasal, les autotests restent pour l'instant uniquement utilisés par l’Etat lors des campagnes de dépistage massif. "Leur vente en dehors des pharmacies n’est pas autorisée", a confirmé la DGS au Parisien (daté du 25 mars).

Pourquoi ? "J’ai essayé, et ce n’est pas aussi simple qu’on l’imagine", a souligné Olivier Véran au Parisien. Autres freins : un part élevée de faux négatifs et la difficulté de tracer les cas contacts lorsqu'une personne se dépiste seule chez elle. Cela impliquerait en effet qu'elle prévienne l'Assurance maladie, mais comment être sûr qu'elle le fasse vraiment ?

A ce jour, une vente en grande surface est donc exclue par le gouvernement. Ils devraient toutefois arriver en pharmacie, une fois que l’Agence nationale de sûreté du médicament et des produits de santé (ANSM) aura donné son accord.

Les auto-tests pharyngés : comment ça marche ?

Comme les tests naso-pharyngés, (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Test salivaire Covid-19 : où peut-on le faire ? quelle fiabilité ?
DIRECT. Covid-19 en France ce 25 mars : chiffres, annonces
Tests de vaccins Covid : la Science recherche des volontaires de plus de 75 ans
Dépression et anxiété : le confinement pèse lourd sur la santé mentale des Français
Covid-19 : les vaccinodromes en 3 questions