Covid-19 et canicule : une surmortalité importante enregistrée au cours de l'été 2022

ISTOCK / CentralITAlliance

C'est le deuxième été le plus chaud depuis 1900. Près de 10.420 décès en excès, toutes causes confondues, ont été enregistrés sur la période estivale, d'après le rapport de Santé Publique France (SPF) publié le 22 novembre 2022. Cependant, ces épisodes de fortes chaleurs ne sont pas les seuls coupables : la forte circulation du Covid-19 pendant l'été a également joué un rôle déterminant.

Feux de forêts, sécheresse... En 2022, la France a connu son deuxième été le plus chaud depuis 1900, avec un total de 2.816 morts enregistrés sur la période, soit une hausse de +16,7% par rapport au nombre de décès attendus. Cette hausse est également montée à +19,9% dans les départements placés en vigilance rouge par Météo France lors des épisodes caniculaires. Selon SPF, il s'agit du bilan le plus important depuis la canicule de 2003, qui a causé près de 15.000 décès au total.

Ce n'est pas tout : les personnes âgées de plus de 75 ans sont les plus touchées, avec 2.272 décès supplémentaires. D'après le bilan "Santé et Canicule" de SPF, plus de "17.000 passages aux urgences et 3.500 consultations SOS Médecins pour l’indicateur iCanicule (indicateur composite regroupant hyperthermies/coups de chaleur, déshydratations et hyponatrémies) ont été enregistrés" entre le 1er juin et le 15 septembre.

L'été 2022 a également été marqué par la recrudescence des cas de Covid-19. Pendant les périodes caniculaires, près de 894 décès liés à l’épidémie de Covid-19 ont été enregistrés à l’hôpital et dans les (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite