Coronavirus : certains groupes sanguins sont plus touchés

La pandémie de Covid-19 continue de se propager dans le monde. En France, et ailleurs, on multiplie les mesures pour limiter la propagation de ce nouveau coronavirus : confinement, fermetures des commerces et des restaurants ou encore mise en place d’une attestation de déplacement dérogatoire. Alors que le nombre de cas augmente considérablement, les recherches sur le virus se multiplient. D’après une nouvelle étude, publiée sur le site Medrxiv, certains groupes sanguins pourraient être plus touchés que d’autres.

Coronavirus : le groupe sanguin A, plus vulnérable

Ces dernières semaines, l’équipe de scientifiques chinois a tenté d’établir un lien entre groupe sanguin et sensibilité au Covid-19. Pour mener à bien leur étude, les chercheurs ont analysé les données de santé de 1 775 patients testés positifs au virus et hospitalisés dans trois hôpitaux de Wuhan et Shenzhen (Chine). Parmi eux, 37,75% présentaient un groupe sanguin A, 26,42% un B, 25,80% un O et 10,03% un AB. Le risque d’infection semble donc être plus important chez les personnes au groupe sanguin A.

Covid-19 : moins de risques chez les personnes de groupe sanguin O

Ils se sont ensuite penchés sur les groupes sanguins de 3 694 habitants de Wuhan non infectés par le Covid-19. Parmi ces personnes, 33,84% appartenaient au groupe O, 32,16% au A, 24,90% au B et 9,10% au AB. Les O semblent être donc plus épargnés. "Nos analyses révèlent que l’âge et/ou le sexe n'avaient aucun lien avec le risque d’infection", concluent les auteurs de l’étude.

Pour info, une personne est de groupe sanguin A lorsqu’elle ne possède que l’antigène A contrairement aux individus de groupe B, qui portent des antigènes B, ceux du groupe AB qui disposent des deux antigènes. Quant aux personnes du groupe 0, elles n’en ont aucun. 38 % des Français sont de groupe sanguin A*.

Si leurs recherches nécessitent un approfondissement, les chercheurs appellent les professionnels de la santé à prendre en considération cette piste. "Les personnes du groupe

(...) Cliquez ici pour voir la suite