Covid-19 : deux fois plus de risque de développer des problèmes respiratoires après une infection

Le risque d’embolie pulmonaire notamment est sensiblement plus élevé chez les personnes ayant contracté le Covid-19.

Les personnes ayant eu le Covid-19 sont deux fois plus susceptibles que les autres de développer une embolie pulmonaire ou des problèmes respiratoires, selon une étude des autorités sanitaires américaine publiée mardi.

Ces travaux montrent aussi que chez les personnes âgées de 18 à 64 ans et ayant contracté le Covid-19, une sur cinq souffre après la guérison de symptômes pouvant être attribués à l’infection. Chez les plus de 65 ans, ce chiffre atteint même une personne sur quatre.

Ces chiffres correspondent aux résultats d’études plus anciennes ayant estimé que 20 à 30 % d’anciens malades du Covid-19 expérimentaient des symptômes sur le long terme, plus communément appelés Covid long.

Augmentation « significative » des risques

Au total, les Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC), ont étudié 26 soucis de santé potentiellement liés au Covid-19, à partir d’une vaste base de données de dossiers médicaux dans tous les États-Unis.

Les symptômes expérimentés par des patients ayant eu le Covid-19 après leur infection (plus de 350 000 personnes) ont été comparés à des patients ne l’ayant pas eu, sur une période allant de mars 2020 à novembre 2021.

« Les anciens malades du Covid-19 ont significativement plus de risques que le groupe de contrôle de développer des pathologies pouvant être attribuées à une infection préalable », ont conclu les CDC. L’étude n’a pas pris en compte le statut vaccinal des...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles