Le Covid-19 a fait près de 15 millions de morts entre 2020 et 2021

Les précédentes estimations évoquaient un bilan beaucoup moins élevé, estimé à 6,2 millions de morts jusqu’à aujourd’hui.

À la fin 2021, la pandémie de Covid-19 avait tué entre 13 et 17 millions de personnes. Un chiffre beaucoup plus élevé que le nombre de morts officiellement recensés dans le monde, selon une nouvelle estimation de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Ces chiffres très attendus donnent une idée plus réaliste des effets dévastateurs de la pire pandémie depuis un siècle. Selon ces données, le Covid-19 a déjà tué 1 humain sur 500 et continue de faire des milliers de morts chaque semaine.

« Le bilan total associé directement ou indirectement avec la pandémie de Covid-19 entre le 1er janvier 2020 et le 31 décembre 2021 est d’environ 14,9 millions de morts », a révélé l’OMS jeudi.

L’Asie du Sud-Est particulièrement touchée

Depuis le début de la pandémie, les chiffres officiels des pays membres compilés par l’OMS arrivent à un total de 5,4 millions de morts sur la même période, mais l’OMS a averti de longue date que cette statistique sous-estimait largement la réalité.

L’OMS a déclaré que la plupart des décès excédentaires (84 %) étaient concentrés en Asie du Sud-Est, qui comprend notamment l’Inde. L’Europe (qui comprend la Russie et d’autres pays de l’ex-URSS) et les Amériques viennent après.

10 pays représentaient à eux seuls 68 % du total de la surmortalité : le Brésil, l’Égypte, l’Inde, l’Indonésie, le Mexique, le Pérou, la Russie, l’Afrique du Sud, la Turquie et les États-Unis.

Données...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles