Covid-19 : la faute au réchauffement climatique ?

·1 min de lecture

Les chercheurs de l'Université de Cambridge (Grande-Bretagne) se sont penchés sur le réchauffement climatique, et plus précisément sur le déplacement des populations de chauve-souris pour tenter de déterminer s'il y avait un lien avec l'apparition du Covid-19 il y a un an. Et leur réponse semble bien être positive. Ils notent en effet qu'en colonisant de nouvelles régions du monde, les chauves-souris ont pu se confronter à des interactions avec des animaux qu'elles ne côtoyaient pas jusqu'alors, ce qui aurait modifié les risques de transmission des virus d'une espèce à une autre.

"La province du Yunnan, au sud de la Chine, et les régions voisines du Myanmar et du Laos forment un point chaud mondial de l'augmentation de la richesse des chauves-souris due au changement climatique" souligne le Dr Robert Beyer, chercheur au département de zoologie de l'Université de Cambridge et pincipal auteur de l'étude publiée dans Science of the total environnment. "Cette région coïncide avec l'origine spatiale probable des ancêtres du SRAS-CoV-1 et du SRAS-CoV-2 transmis par les chauves-souris".

Un virus qui voyage avec les chauve-souris

Pour obtenir leurs résultats, les chercheurs ont créé une carte de la végétation mondiale telle qu'elle était il y a un siècle, en utilisant des enregistrements de température, de précipitations et de couverture nuageuse. Ils ont également étudié les besoins en végétation des espèces de chauves-souris pour déterminer leur (...)

Lire la suite sur Topsante.com

La lumière artificielle de nuit pourrait augmenter le risque de cancer de la thyroïde
DIRECT. Covid-19 chiffres en France ce 9 février : chiffres, annonces
Cancer du sein : les prothèses personnalisées pourront-elles être remboursées ?
Covid-19 : existait-il déjà il y a 10 ans ?
Épilepsie : les symptômes et les traitements de cette maladie neurologique chronique