Covid-19 : faute de musées, les amateurs d'art se rabattent sur les galeries

·1 min de lecture

C'est un des rares lieux de culture, avec les bibliothèques, ouvert en ce moment, en pleine crise sanitaire. Au même titre que les commerces qui ont pu rouvrir fin novembre, les galeries d'art peuvent accueillir du public, et font même le plein. Avec tous les musées fermés, certaines connaissent une affluence record, surtout quand un grand nom de la peinture y est exposé.

400 visiteurs par jour pour voir les peintures de Hockney

Ils sont une vingtaine à faire la queue devant cette galerie d'art du VIIIe arrondissement parisien, qui expose les paysages de Normandie du peintre David Hockney et dans laquelle Europe 1 a tendu son micro. "J'ai une amie qui venait de Dieppe, donc je lui ai proposé de venir voir cette exposition. Il faut dire que ça nous manque, alors on saute sur l'occasion", reconnaît une femme qui attend justement son tour pour entrer. "On profite des quelques galeries ouvertes puisque les musées sont fermés", ajoute un autre amateur qui a fait le déplacement.

Et c'est bel et bien la ruée pour assister à l'exposition de ce peintre mondialement connu, comme le confirme Julie Deffrenne, de la galerie Lelong : "Il y a énormément de monde, on ne s'attendait pas à avoir autant de personnes. On est à 400 visiteurs par jour", souffle-t-elle surprise. 

>> Retrouvez la matinale du jour en replay et en podcast ici

"Une vraie bouffée d'oxygène"

Mais il faut dire que ces petites parenthèses culturelles sont un vrai bol d'air pour le public, qui commence sérieusement à se...


Lire la suite sur Europe1