Covid-19 : le Floxyfral pourrait-il limiter les formes sévères ?

·1 min de lecture

La course pour trouver des traitements contre le coronavirus se poursuit. Et l’une des stratégies s’appuie sur le repositionnement de médicaments. Il s’agit en fait de rechercher une activité antivirale à partir de produits déjà commercialisés pour une autre indication thérapeutique. L’avantage, c’est que leur toxicité (effets indésirables) a déjà été évaluée.

Et si certains antidépresseurs pouvaient éviter les formes graves ? Un essai clinique brésilien publié fin octobre dans le Lancet Global Health portant sur 1500 participants (la moitié sous fluvoxamine, un antidépresseur de la famille des inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS) et la moitié sous placebo) montre que les patients sous antidépresseur ont été moins nombreux que ceux sous placebo (11% contre 16%) à être hospitalisés pour une forme grave du covid-19. Par ailleurs, il y a eu un seul décès dans le groupe fluvoxamine et 12 dans le groupe placebo. Les patients avaient été recrutés dans 11 sites hospitaliers du Bréil.

La piste du Prozac également étudiée

En début d'année, une équipe de chercheurs et de médecins du service de psychiatrie et addictologie de l’hôpital Corentin-Celton (AP-HP) a étudié, elle aussi, l’association entre la prise de certains traitements antidépresseurs et la réduction du risque d’intubation ou de décès chez les patients hospitalisés pour COVID-19. Leurs résultats, ont été publiés dans la revue Molecular (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Comment se faire plaisir si on est diabétique
Alzheimer : on sait pourquoi la maladie évolue si vite
DIRECT Covid-19 en France ce 2 novembre : chiffres, annonces
Covid-19 : bientôt des vaccins sous la forme de patchs ?
C'est prouvé : le lait chaud aide à dormir

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles