COVID-19 : la France décide à son tour d'imposer des tests à tous les voyageurs venus de Chine

JLPPA / Bestimage

Après deux ans d'une politique drastique visant à éradiquer totalement le virus du COVID-19, la Chine a décidé de déclarer en décembre 2022 la fin de ses mesures ultra-restrictives. Une décision prise par le gouvernement à la suite de nombreuses manifestations dans le pays mais qui n'est pas sans conséquences. En effet, depuis le mois de décembre, les infections au virus y sont pleine expansion. Et, selon un article du Huffington Post daté du 29 décembre 2022 , la flambée des cas augmente le risque de nouveaux variants. Antoine Flahault, directeur de l’Institut de santé globale exprime dans des propos rapportés par le journal que "le fait que 1,4 milliard de personnes soient soudainement exposées au SARS-CoV-2 crée évidemment des conditions propices à l’émergence de variants". "Vu l’intense circulation du virus, et donc le risque accru de mutations, un vivier potentiel de virus pourrait émerger de Chine", précise également un autre expert, Bruno Lina, professeur de virologie à l’université, dans des propos toujours rapportés par Le Huffington Post.

C'est dans cette crainte de voir un rebond épidémique arriver jusqu'à son territoire que la France a pris des mesures. Selon des informations rapportées par Le Parisien le vendredi 30 décembre 2022 "tous les passagers venant de Chine, souhaitant embarquer dans un vol direct ou avec escale, devront présenter le résultat d’un test négatif (PCR ou antigénique) de moins de 48 heures avant le départ. La France rend aussi obligatoire le port (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite