Masques catégorie 1, 2, en tissu : lequel porter à l'école, en entreprise

·1 min de lecture

La forte contagiosité des nouveaux variants du covid-19 avait poussé Didier Lepelletier, coprésident du groupe de travail Covid-19 du Haut Conseil de la santé publique (HCSP) à intervenir fin janvier sur le port du masque, expliquant que les masques artisanaux en tissu ne filtraient pas assez. Invité du 20h de TF1, le ministre de la Santé Olivier Véran avait déclaré qu'il suivait ces recommandations et recommandait lui aussi " de ne plus porter les masques faits à la maison" y compris ceux réalisés grâce au tutoriel de l'Afnor.

Quels masques a-t-on le droit de porter ?

"Restent valides les masques dont le pouvoir filtrant est supérieur à 90%" a souligné le ministre de la Santé Olivier Véran, invité de la matinale de France Inter mardi matin. C'est-à-dire la quasi totalité des masques grand public dits de "niveau 1" vendus dans le commerce, ainsi que les masques chirurgicaux.

Catégorie 1 ou 2 : ce que ça veut dire. La classification des masques en tissu a été établie au printemps dernier lorsque la pénurie de masques a poussé toutes les couturières à suivre le patron de l'Afnor pour faire des masques maison. Les masques à usage non sanitaire dits "de catégorie 1" doivent présenter un pouvoir filtrant supérieur à 90% tandis que les masques dits "de catégorie 2" (eux aussi désormais bannis) ne filtrent les particules qu'à plus de 70%. Quant aux masques maison, ils ne disposent, bien évidemment, d'aucune homologation. Les performances de filtration (...)

Lire la suite sur Topsante.com

DIRECT. Covid-19, les chiffres en France ce 3 février : 26 362 nouveaux cas, 3 267 patients Covid en réanimation
Docteur, je m'essouffle vite
Cancer du poumon : des scanners réguliers pour dépister les sujets à risque ?
Covid-19 : le vaccin AstraZeneca est-il (vraiment) moins bon que les autres ?
Covid-19 : la HAS recommande le vaccin AstraZeneka aux moins de 65 ans
Covid-19 : quand faut-il se faire tester ?