Covid-19 : incubation médiane de 5 jours ?

5,1 jours. C’est le délai médian entre l’exposition au Covid-19 et l’apparition des premiers symptômes, selon les chercheurs de la John Hopkins Bloomberg School of Public Health. Ils ont analysé 181 cas confirmés, en provenance ou ayant transité par Wuhan, épicentre chinois de l’épidémie, ou ayant fréquenté des personnes y ayant séjourné, avant le 24 février. Cette durée médiane d’incubation confirme les études précédentes, réalisées sur un plus petit nombre de cas. Elle est comparable à celle du SRAS, lui aussi apparu en Chine fin 2002.

Pourquoi est-il si important de déterminer la période d’incubation ? Parce qu’elle permet de savoir si les patients sont contagieux avant même que les symptômes ne se déclarent. Et, pour les spécialistes, d’anticiper la dynamique probable de l’épidémie. Pour les autorités sanitaires, elle sert à déterminer la période de confinement des malades.

1,01% des cas se déclarent plus tard

Actuellement fixée à 14 jours dans la majorité des pays touchés par le virus, cette durée de confinement semble raisonnable, selon les chercheurs. Qui précisent toutefois que « certains cas ne seraient pas pris en compte, à long terme. » Leurs travaux ont en effet conclu que pour 10 000 individus mis en quarantaine pendant 14 jours, environ 101 développeraient des symptômes après cette période. Soit 1,01% des cas. Mais dans la très grande majorité des cas (97,5%), les symptômes feraient leur apparition au plus tard 11,5 jours après l’exposition au virus.

Point épidémiologique : Au 9 mars, en France, 1412 personnes étaient contaminées par le Covid-19. 30 décès sont à déplorer. En Europe, le gouvernement italien a décidé hier soir de la mise en quarantaine du pays entier, jusqu’au 3 avril. Dans ce pays, 463 personnes ont succombé. Dans le monde, le virus a infecté plus de 110 000 personnes, et environ 4 000 sont décédées. En Chine, où le virus sévit depuis la mi-décembre, l’épidémie semble reculer. Pas de nouvelle contamination à signaler depuis lundi, sauf à Wuhan, foyer primaire de l’infection, où certaines restrictions de déplacement sont peu à peu levées.