Covid-19 : l’apocalypsing ou l'urgence à trouver l'amour

Lydia Menez
·1 min de lecture

En pleine pandémie, certains essayent de trouver l’amour coûte que coûte, quitte à adopter des comportements à risques.

Vous swippez frénétiquement les profils Tinder en espérant trouver celui ou celle avec qui cuisiner des banana breads et faire des puzzles pendant le confinement ? Ne cherchez plus : vous êtes en train d’apocalypser. Ce phénomène, « l’apocalypsing », a été théorisé par le site de rencontre canadien Plenty of fish : c’est le fait de traiter chaque relation comme étant la dernière et d’envisager des choses très sérieuses avec une personne alors que vous venez à peine de la rencontrer. Selon eux, un tiers des membres de la génération Z (nés entre 1995 et 2010) avouerait avoir déjà apocalypsé. « J’ai remarqué cette tendance auprès de mes patients et de mon entourage », constate Véronique Kohn, psychologue spécialiste du couple et autrice de « Quel(s) amoureux êtes-vous ? ».

Lire aussi >> Dating & pandémie : le Covid est-il en train de tuer le flirt ?

La pandémie est la principale responsable de ce nouveau type de date. « Cette ambiance effrayante du monde extérieur invite à revenir au concept du couple, avec cette idée qu’à deux on est plus fort que seul, donc on est plus fort contre l’adversité », analyse l’experte. Selon elle, le couple donnerait l’illusion d’une sécurité intérieure. « C’est le moyen d’avoir une certitude à un moment de notre vie où tout est incertain. La mort est omniprésente, c’est insoutenable pour beaucoup, donc ils essayent de se raccrocher à quelque chose de tangible », (...)

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

Ce contenu peut également vous intéresser :

A lire aussi