Covid-19 : l’intérêt de la vitamine D chez les seniors confirmé par une nouvelle étude

De nombreuses études ont déjà montré qu'une carence en vitamine D pourrait être liée au développement d'une forme grave du Covid-19. En janvier dernier déjà, un groupe d’expert de plusieurs sociétés savantes appelait même la population française à se supplémenter pour réduire le risque de complications et d’hospitalisation.

Un nouvel essai, mené par le CHU d’Angers, insiste sur les bienfaits de cette supplémentation chez les personnes âgées. Dans cet essai, baptisé COVIT-TRIAL et publié dans la revue scientifique Plos Medicine, les chercheurs montrent "avec un très haut niveau de preuves, l’intérêt d’une forte dose de vitamine D, administrée dans les 72 heures du diagnostic de Covid-19, aux personnes âgées fragiles qui ont contracté l’infection", explique le Pr Cédric Annweiler, chef du service de gériatrie du CHU à nos confrères de Ouest France.

Pour en arriver à cette conclusion, les scientifiques ont étudié l’impact d’une supplémentation en vitamine D chez 260 patients âgés de plus de 65 ans, hospitalisés ou atteints par le virus en Ehpad. La moitié a pris une forte dose de cette vitamine dans les trois jours qui suivent le diagnostic, l’autre une faible dose. Résultat : l'administration précoce de vitamine D à forte dose améliorait la mortalité globale au jour 14. "Les effets anti-inflammatoires de la vitamine D réduisent très significativement le risque de décès à 14 jours, en évitant manifestement l’emballement inflammatoire et l’orage cytokinique observés dans les formes (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles