Covid-19 : un lien avec l'augmentation des pubertés plus précoces chez les jeunes filles ?

Au-delà de l’impact psychologique de la crise sanitaire, le Covid-19 pourrait avoir un impact sans précédent sur l’arrivée – de plus en plus précoce – de la puberté chez les jeunes filles. Chez les filles, la puberté varie entre 9 et 16 ans et se caractérise en premier par l’apparition des seins, puis des premiers poils et enfin des règles. En France, elles apparaissent en moyenne vers l’âge de 12 ans et demi.

Avant huit ans chez les filles, on peut parler de puberté précoce. Elles sont d’ailleurs dix fois plus touchées que les garçons. Un chiffre qui semblerait encore augmenter depuis l’arrivée de la pandémie. Selon des chercheurs de l’université de Bonn en Allemagne, le nombre de cas de puberté précoce chez des jeunes filles a doublé depuis le début de la pandémie. Entre 2015 et 2019, le nombre de jeunes filles diagnostiquées est resté stable (moins de 10 cas par an), avant de doubler en 2020 (23 cas par ans). Les derniers résultats présentés lors de la réunion 2022 de la Société européenne d’endocrinologie montrent que les cas ont encore augmenté en 2021, passant à 30 cas par an.

Mais les chercheurs allemands ne sont pas les seuls à avoir fait ce constat, et de plus en plus d’enfants se voient administrer un traitement permettant de réduire les taux d’hormones et de retarder leur développement sexuel. "Au cours de l’année pré-covid, nous avons eu 28 enfants qui ont commencé le traitement, et au cours de l’année (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Chez les enfants, attention au paracétamol en stick
http://www.topsante.com/limes-a-ongles-electriques-le-top-des-ponceuses-a-ongles-pour-de-jolies-mains-652456/masseur-sculptant-les-meilleurs-appare...
Santé périnatale : on fait moins de bébés et on les fait plus tard
Une femme accouche de jumeaux de deux pères différents : comment est-ce possible ?
Comme les mères, la structure du cerveau des pères se modifie à la naissance de leur premier enfant