Covid-19 : ce lieu qui ne nécessitera finalement pas de pass sanitaire

·1 min de lecture

L’annonce a fait l’effet d’une bombe. "Partout, nous aurons la même démarche : reconnaître le civisme et faire porter les restrictions sur les non vaccinés plutôt que sur tous", a déclaré Emmanuel Macron lors de son allocution du lundi 12 juillet 2021, diffusée sur France 2. En clair, le président de la République a déclaré l'extension du pass sanitaire à de nombreuses activités, lieux de loisirs et culturels rassemblant plus de 50 personnes. Ainsi, les patrons de cafés, restaurants, sans oublier les employés des transports longues distances (tels que les trains et les cars), devront vérifier que les clients et consommateurs sont bien en possession d’un pass sanitaire.

En cas de non-respect de celui-ci, "cela commencera par une amende de 5e classe, soit 1 500 euros pour une personne physique et 7 500 euros pour une personne morale. A la troisième réitération, cela deviendra un délit", a expliqué Gabriel Attal à la sortie du Conseil des ministres qui s’est tenu le lundi 19 juillet 2021, comme le rapportent nos confrères de BFMTV, pour discuter du projet de loi sur la vaccination obligatoire des soignants et le pass sanitaire. En cas de quatre verbalisations dans un délai de 30 jours, le Conseil d'État a cependant validé la sanction d'un an de prison et 9 000 euros d’amende.

Quant à l’obligation de détenir un pass sanitaire dans les centres commerciaux, il a déclaré : "Nous avons décidé d’adapter cette mesure dans le projet de loi qui a été adopté en conseil des ministres". Ainsi, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles