Covid-19 : l'OMS « recommande fortement » l’antiviral de Pfizer aux personnes fragiles

·1 min de lecture

L’Organisation mondiale de la santé « recommande fortement » le traitement antiviral de Pfizer pour protéger les personnes les plus fragiles contre le Covid-19. Le paxlovid est un traitement simple d’administration et qui réduit les risques d’hospitalisation, mais ne doit pas pour autant remplacer la vaccination.

La lutte contre le Covid-19 se dote d’une nouvelle arme. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande l’antiviral paxlovid, produit par le groupe pharmaceutique américain Pfizer pour les patients « à plus haut risque d’hospitalisation » présentant des formes peu sévères de la maladie.

Pour les experts de l’OMS, le paxlovid est « le médicament de choix » pour les patients non vaccinés, âgés ou immunodéprimés, selon un article paru dans le British Journal of Medicine.

Pour ce même type de patients et de symptômes, l’OMS a aussi émis une « recommandation faible » pour le remdesivir du laboratoire américain Gilead, qu’elle déconseillait jusque-là.

La vaccination toujours essentielle

Le paxlovid réduit plus le nombre d’hospitalisation que les alternatives et présente moins de risques potentiels que l’antiviral molnupiravir. Il est aussi « plus facile à administrer que les options par intraveineuse comme le remdesivir et les traitement à anticorps » détaille la docteure Janet Diaz, responsable à l’OMS de l’équipe clinique chargée de la riposte au Covid-19.

Les études ont montré 84 admissions en hôpital de moins pour 1 000 patients, pas de « différence importante en termes de mortalité » et « peu ou pas de risques de complications ayant conduit à l’arrêt du traitement », souligne l’OMS.

L’antiviral de Merck doit être privilégié par rapport aux anticorps monoclonaux, au molnupiravir de Merck ou encore...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles