Covid-19 : la maladie augmenterait le risque d'hémorragie

·1 min de lecture

On découvre tous les jours de nouvelles facettes du Covid-19, la maladie provoquée par l'infection au coronavirus Sars-Cov-2.

Fin 2020, des chercheurs avaient découvert que les patients atteints par le virus présentaient un risque plus élevé de thrombose, c'est-à-dire de formation de caillots dans les vaisseaux sanguins. Suite à ces travaux, les patients de l'essai Recovery s'étaient vus administrer de l'aspirine, ce médicament étant en effet en mesure d'empêcher la formation de caillots sanguins.

Oui mais voilà : une récente étude de la University of Michigan (aux États-Unis) affirme que les patients souffrant de Covid-19 auraient aussi un risque accru d'hémorragie.

Thrombose ou hémorragie : le Covid-19 bouleverse la coagulation

Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs américains ont travaillé avec 118 patients atteints par le Covid-19 : grâce à des dosages sanguins réguliers, ils ont découvert que les participants avaient des taux sanguins d'activateurs tissulaires du plasminogène (t-PA) et d'inhibiteurs de l'activateur du plasminogène 1 (PAI-1) anormalement élevés.

Qu'est-ce que ça signifie ? PAI-1 et t-PA sont des molécules chargées de réguler l'activité de la plasmine, une protéine impliquée dans le développement de caillots sanguins : la première empêche leur formation tandis que la seconde l'encourage. Première info : en raison de ces taux sanguins anormalement élevés, les patients atteints par le Covid-19 avaient un risque (...)

Lire la suite sur Topsante.com

DIRECT. Covid-19 en France ce 7 février : chiffres, annonces
Covid-19 : faut-il boire du vin pour se protéger contre le virus ?
Covid-19 : les vaccins parviendront-ils (vraiment) à mettre un terme à l'épidémie de coronavirus ?
Témoignage : "Ma fureur de vivre malgré la mucoviscidose"
Télétravail : le moyen ultime pour éviter le reconfinement ?