Covid-19 : le ministère de la Santé espère déployer des chiens renifleurs dès cet été pour détecter le virus

·1 min de lecture

Le gouvernement souhaite que des chiens puissent être mobilisés lors de grands rassemblements notamment.  

Un test PCR, antigénique ou... Se faire renifler. Détecter la présence du Covid-19 par des chiens expressément formés dans ce but devrait être bientôt possible. Le ministère de la Santé a en tout cas indiqué le 22 mai au « HuffPost » son souhait de déployer des chiens renifleurs en France à grande échelle « dès cet été, suite aux résultats très encourageants de l’étude SALICOV » menée par le professeur Dominique Grandjean en collaboration avec l’AP-HP, l’ARS et le Conseil régional d’Ile-de-France, et l’équipe Nosaïs de l’École nationale vétérinaire d’Alfort (EnvA). 

Comme l’explique l’AP-HP sur son site, les résultats d’une expérimentation menée sur 335 personnes au printemps sont très encourageants. Les chiens renifleurs ont ainsi identifié 97% des positifs (préalablement identifiées par PCR sans que les maîtres-chiens ne sachent qui était porteur du virus), avec seulement 6% de faux négatifs. « Ces résultats confirment scientifiquement la capacité des chiens à détecter une signature olfactive de la COVID-19 », commente l’AP-HP. Dominique Grandjean a par ailleurs précisé au « Huffpost » que « les chiens n’ont laissé passer aucun asymptomatique ». 

L’EnvA indique aussi que « les chiens marquent sans problème les variants anglais, sud-africain et brésilien », en ajoutant : « nous attendons de pouvoir tester sur le variant indien dès que des prélèvements nous parviendront. » 

Lire aussi >> 

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles