Covid-19 et reconfinement : quels magasins seront ouverts ou fermés ?

·2 min de lecture

Lors d’une énième allocution présidentielle au JT de 20 heures ce mercredi 28 octobre au soir, Emmanuel Macron a confirmé l’instauration d’un second confinement qui prendra effet à compter du 30 octobre, et ce, jusqu’au 1er décembre. Si les commerces essentiels à l’instar des supérettes, supermarchés ou encore boulangeries et poissonneries restent ouverts, un dispositif strict sera imposé à tous les commerçants afin de limiter le nombre de leurs clients. À noter que la distanciation sociale, les gestes barrières ainsi que le port du masque en tissu ou chirurgical restent toujours obligatoires. Et à la différence de la dernière fois, les cimetières, parcs et jardins, bureaux de poste ou encore pôle emploi resteront ouverts. Concernant les autres commerces jugés "non essentiels", ils devront fermer leurs portes à compter de demain. Alors que les bars et les restaurants avaient déjà obtenu des mesures restrictives au vu de l’évolution de l’épidémie de la Covid-19, cette fois-ci, ces derniers sont bel et bien contraints de fermer. Et c’est également au tour des centres commerciaux, des cinémas ou encore des magasins de vêtements et autres salons de coiffure de faire les frais de cette pandémie. En revanche, à la différence du confinement du printemps dernier, il existe quelques exceptions et certains lieux resteront ouverts en plus des commerces. Parmi eux, on compte les cimetières, les parcs et les jardins, les bureaux de poste ou encore pôle emploi.

Voilà encore une fermeture inquiétante pour les commerces "non essentiels" qui comptent généralement sur les fêtes de fin d’année pour faire du chiffre d’affaires. Alors que le pays plonge une nouvelle fois dans une période d’incertitude, le chef de l’Etat a toutefois annoncé aux Français une réévaluation de ces mesures tous les quinze jours : "Si d'ici quinze jours, nous maîtrisons mieux la situation, nous pourrons alors réévaluer les choses et espérer ouvrir certains commerces, en particulier dans cette période si importante (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite