Covid-19 : il n'y a pas de coronavirus dans l'eau de mer

·1 min de lecture

Bonne nouvelle ! Une récente publiée ce jeudi 29 juin 2021 par l'Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer (Ifremer), le coronavirus Sars-Cov-2 n'est pas présent dans l'eau de mer, ni dans les coquillages, confirmant ainsi une première étude du 9 juillet 2020. On va donc pouvoir se baigner et profiter des huîtres, moules... sans craindre d'attraper le Covid-19.

Pas de coronavirus dans la mer, dans les coquillages ou dans la piscine

"Depuis le 31 mai, nous avons arrêté le suivi régulier du SARS-CoV-2 que nous menions depuis avril 2020 sur l’ensemble du littoral de l’hexagone, annonce Soizick Le Guyader, virologiste et responsable du laboratoire nantais "Santé Environnement et Microbiologie" de l’Ifremer. Les prélèvements mensuels ont été effectués dans 21 sites jusqu’en octobre 2020, puis dans 13 sites, tous connus pour être contaminés par des rejets d’origine humaine".

Les chercheurs français de l'Ifremer étudient depuis mi-avril des échantillons d'eau de mer et de coquillages récoltés au niveau d'une trentaine de points stratégiques : sur les plages de Normandie, de la façade Atlantique, de la Méditerranée...

Résultat ? Pas de trace du coronavirus : "nous n'avons jamais détecté de génome du Sars-Cov-2 dans nos tests jusqu'à présent" confirme le Dr. Soizick Le Guyader, virologiste et responsable du laboratoire de microbiologie de l'Ifremer.

Vigilance à cause des eaux usées

L'Ifremer va donc alléger sa surveillance mais (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Paracétamol : la production bientôt relocalisée en France
Le congé paternité passe à 28 jours ce 1er juillet
Atteint de la maladie d'Alzheimer, un Américain retombe amoureux de sa femme
Combien de temps les gels hydroalcooliques sont-ils efficaces ?
Covid-19 : le certificat de vaccination certifié au format européen est disponible sur Ameli

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles