Covid-19 : les pédiatres alertent

Quelques jours après s’être montrés rassurants quant au retour à l’école des petits français – qui aura lieu à compter du 11 mai, les professionnels de la Société française de pédiatrie changent de ton et sonnent l’alerte : comme au Royaume-Uni, ailleurs en Europe et aux Etats-Unis, ils ont constaté l’arrivée de jeunes enfants dans les services de réanimation, « pour une myocardite avec défaillance circulatoire ».

Ils précisent : « ces patients présentent un tableau fébrile, inflammatoire, des douleurs abdominales avec quelques éléments cliniques de maladie de Kawasaki », une maladie rare qui touche les vaisseaux sanguins des jeunes enfants et peut se compliquer d’anévrismes coronaires. D’autres médecins ont identifié des symptômes proches du choc toxique.

Recueil d’observations

Les jeunes malades présentent à la phase initiale quelques éléments en faveur d’un « syndrome d’activation macrophagique dans un contexte de production importante de cytokines pro-inflammatoires ». Une proportion importante de ces enfants a été testée positive au Covid-19 : 30 à 50% selon les pédiatres, qui recommandent un dépistage systématique « car la prise en charge de ces patients peut sortir du cadre d’une maladie de Kawasaki typique telle qu’on la connaît et que la coinfection par le Covid » peut modifier.

Les pédiatres recommandent également un recueil systématique des « critères cliniques et biologiques de la maladie de Kawasaki et du syndrome d’activation macrophagique » et une standardisation des données cardiologiques et hémodynamiques. Ils préconisent un recueil d’observations au niveau national, afin de tenter de mieux comprendre les mécanismes de cette maladie.