• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Covid-19 : le pass sanitaire prolongé "jusqu'à l'été" 2022 ? Gabriel Attal prend la parole

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Une annonce très attendue. Mercredi 29 septembre 2021, Gabriel Attal a pris la parole en direct du palais de l'Elysée, à la sortie du conseil des ministres, pour faire un point sur la crise sanitaire et donner davantage d'informations sur la pérennité du pass sanitaire. Un an et demi après le début de la pandémie de Covid-19, et plus de 117.000 morts en France, le gouvernement tente toujours de réduire les risques de contamination au maximum, notamment avec une campagne de vaccination féroce. Cependant, cela ne semble pas être suffisant. Comme l'a indiqué le porte-parole du gouvernement, qui avait évoqué la possibilité d'un pass sanitaire par région, le dispositif pourrait être prolongé au-delà du 15 novembre, date de fin prévue dans le projet de loi initial. Une annonce qui a fait bondir les antivax sur les réseaux sociaux.

Sur les images retranscrites par BFMTV, Gabriel Attal n'est pas passé par quatre chemins : le recours au QR code sera maintenu pendant encore plusieurs mois. En effet, le projet de loi du gouvernement pour lutter contre l’épidémie de Covid-19 prévoit de maintenir la mesure "jusqu’à l’été" 2022, a déclaré Gabriel Attal. Une annonce faite au conditionnel puisque le texte, qui a été transmis au Conseil d’Etat, sera présenté dans deux semaines en Conseil des ministres avant d'être débattu au Parlement.

Lors de sa prise de parole, le porte-parole du gouvernement a ainsi déclaré : "Nous avons des raisons d’être optimistes, mais les dix-huit mois qui se sont écoulés (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles