Covid-19 : pourquoi certains enfants développent-ils des formes graves ? Une étude répond

Les enfants semblent moins touchés par le Covid-19 et présentent des symptômes plus légers que les adultes. Pourtant, certains d’entre eux développent des formes sévères et sont même touchés par le syndrome inflammatoire multisystémique (MIS-C) et le syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA). Comment expliquer ce phénomène ?

C’est à cette question qu’on voulut répondre les chercheurs du Murdoch Children’s Research Institute (MCRI) et de l’Université de Melbourne (Australie) dans une nouvelle étude publiée dans la revue Nature Communications.

Pour le découvrir, les chercheurs ont utilisé la protéomique, qui consiste à étudier l'ensemble des protéines d'un organisme, comme l’indique l’Inserm. Ils ont ainsi analysé les échantillons sanguins de 20 enfants en bonne santé et de 33 enfants infectés par le Covid-19 qui présentaient un syndrome inflammatoire multisystémique ou un syndrome de détresse respiratoire aiguë.

Les scientifiques ont ensuite comparé les échantillons de sang et identifié des protéines spécifiques à ces deux pathologies. Au total, 85 protéines étaient spécifiques au MIS-C et 52 au syndrome de détresse respiratoire aiguë.

Dans un article publié dans The Conversation relatant cette découverte, Conor McCafferty, co-auteur de l’étude, explique notamment que chez les enfants atteints de MIS-C et de SDRA, les protéines contrôlant la coagulation sanguine et le système immunitaire étaient affectées. Un phénomène qui "indique que ces systèmes jouent un rôle important (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles