Covid-19 : pourquoi les femmes ont une meilleure réponse immunitaire que les hommes ?

© Yuichiro Chino/Getty Images

Des chercheurs de l'Inserm ont trouvé une piste qui pourrait expliquer pourquoi les femmes ont moins souffert de formes graves du Covid-19 que les hommes.

Une étude révélait en mars dernier que le Covid-19 avait été plus meurtrier pour les hommes que pour les femmes, et des scientifiques ont trouvé une explication à cette différence, le 7 juillet dernier. Des chercheurs de l’Inserm, du CNRS, de l’université Toulouse III – Paul Sabatier et du CHU de Toulouse se sont penchés sur l’interféron alpha (IFN-α), une molécule du système immunitaire à la grande action antivirale, chez les hommes et les femmes. Ils ont mesuré la production de cet interféron chez 310 femmes et hommes de 19 à 97 ans en bonne santé apparente, « après stimulation par des substances capables d’activer divers récepteurs de l’immunité innée, comme les récepteurs Toll-7 et STING, exprimés par différentes cellules immunitaires dans le sang ».

Lire aussi >> Covid-19 : la pandémie « loin d'être finie », avertit l'OMS

« Un rôle clé des facteurs génétiques liés au chromosome X »

C’est lors de la stimulation du premier récepteur que les chercheurs se sont rendus compte que la production de l’IFN-α –uniquement dans les cellules dendritiques plasmacytoïdes– « demeurait significativement plus importante chez les femmes », et ce même si le nombre de cellules dendritiques plasmacytoïdes diminue avec l’âge, plus particulièrement chez les femmes. Elle était en effet « très largement supérieure chez les participantes et ce, même chez les plus âgées d’entre elles (plus de 80 ans) ». Contrairement...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles