Covid-19 : pourquoi l’emploi des seniors est menacé ?

ELLE avec AFP
·1 min de lecture

Selon plusieurs associations, lorsque les aides débloquées pour aider les entreprises pendant la pandémie cesseront, les seniors pourraient être les premiers visés par des plans de licenciements. 

Depuis un an, les jeunes subissent de plein fouet la pandémie du Covid-19 sur le marché du travail. En 2020, le taux d’emploi chez les 15-24 ans a reculé de 1,2 points du fait de la chute des embauches et du non-renouvellement des contrats. Mais des inquiétudes émergent aussi du côté de l'emploi des seniors. Selon plusieurs associations, ils pourraient être les prochains à « payer la facture » de la crise, lorsque la mise sous perfusion des entreprises s'arrêtera. 

Lire aussi >> Covid-19 : la jeunesse a-t-elle été sacrifiée ?

Premiers postes visés en cas de plans sociaux 

Contrairement aux jeunes, le taux d'emploi chez les seniors a continué d'augmenter en 2020 malgré la crise sanitaire (+0,7 point). L'Insee explique cela par le fait « que les seniors ont plus d'ancienneté dans leur emploi et occupent plus fréquemment des emplois à durée indéterminée ». Cependant, cette hausse continue depuis 2009 pourrait être stoppée en 2021 avec l'accélération du nombre de plans sociaux (+33% au quatrième trimestre 2020). 

Les plans de licenciements, « il va y en avoir partout dès qu'ils vont débrancher les aides », craint Benoit Serre, vice-président de l'Association nationale des directeurs de ressources humaines (ANDRH). Dans ce contexte, les seniors « sont souvent les premiers visés parce que ce sont les plus chers » explique-t-il, avant d’ajouter que pour cette catégorie d’actifs, retrouver un emploi est « compliqué ». 

Même son de...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi