Covid-19 : pourquoi Martin Blachier a peur d'une quatrième vague à l'automne 2021

·1 min de lecture

C'est une bonne nouvelle pour tous les Français : depuis le 14 avril 2021, le taux d'incidence a baissé. Mercredi 2 juin 2021, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a toutefois tiré la sonnette d'alarme au sujet de la situation préoccupante dans le Sud-Ouest de la France. "En Occitanie, en Nouvelle-Aquitaine, nous constatons des hausses parfois sensibles de la circulation du virus", a-t-il déclaré lors de son point presse, comme le rapporte Le Figaro lundi 7 juin 2021. L'homme politique de 32 ans a donc appelé les citoyens à "ne pas baisser la garde" face au coronavirus, malgré le déconfinement progressif et les vacances d'été qui arrivent dans quelques semaines.

Interrogé par Le Figaro sur ce rebond local, l'épidémiologiste Martin Blachier s'est montré plutôt rassurant pour la période estivale : “Localement, il n'est pas du tout impossible que le virus recircule, mais durant l'été, étant donné les conditions climatiques, ça n'annonce pas forcément une nouvelle vague épidémique", a-t-il expliqué. Comme le porte-parole du gouvernement, le médecin spécialiste de Santé publique a tenu à rappeler que ce genre de cas était "forcément lié aux comportements des gens" : "Il suffit que les jeunes sortent un peu plus, que l'on télétravaille un peu moins, que la vigilance baisse ne serait-ce qu'un peu et de nouveaux clusters peuvent toujours se former".

Martin Blachier a par la suite évoqué l'éventualité d'une 4e vague, qui pourrait arriver dès cet automne. "Pour l'instant, ce n'est (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles