Covid-19 : une "prolongation" du 3e confinement est-elle envisageable ?

·1 min de lecture

13 avril 2020. “Nous aurons des jours meilleurs et nous retrouverons les jours heureux”, assure Emmanuel Macron. C’était sans compter la deuxième vague liée à la crise sanitaire du coronavirus. Puis la troisième… Un an plus tard, alors que les Français sont engouffrés dans la troisième semaine d’un troisième confinement - qui ne dit pas vraiment son nom -, le gouvernement promet un retour des jours heureux à la mi-mai. Dans une interview accordée au Télégramme mardi 20 avril 2021, le ministre de la Santé Olivier Véran se déclare favorable à un déconfinement territorialisé. Quid d’un allègement des mesures au mois où l’on espère toutes et tous faire “ce qu’il nous plaît” ? Olivier Véran jure que le gouvernement “est en train d’y travailler”, et précise : “Depuis cinq jours, nous amorçons une décroissance de l’épidémie. Il y a moins de nouveaux cas au quotidien : on était monté à 40.000, on est aujourd’hui aux alentours de 33.000 cas chaque jour en moyenne.” Il nuance toutefois : “Cette diminution reste fragile : nous sommes toujours à un niveau très élevé de l’épidémie et la descente n’est pas encore suffisamment rapide et tranchée. Il nous faut continuer nos efforts.” Comme le rappelle Le Monde mardi 20 avril, “Emmanuel Macron a fixé pour la mi-mai la réouverture des premières terrasses de bar et de restaurant et de lieux culturels, en promettant un protocole sanitaire strict, mais sans fixer de condition sanitaire, ni de chiffre maximal de contaminations comme il l’avait fait (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite