Covid-19 et eaux usées : on peut désormais suivre la circulation du virus en temps réel

·1 min de lecture

La surveillance du Covid-19 dans les eaux usées est utile car elle alerte sur l'augmentation de la circulation du virus avec 7 jours d'avance. Depuis ce lundi 25 janvier, le réseau Obépine (Observatoire épidémiologique dans les eaux usées) donne accès, sur son site internet, aux indicateurs de la circulation du covid-19 dans une trentaine de stations d'épuration, sur les 150 qui sont suivies sur le territoire national.

Grâce à cette détection du virus en quasi-temps réel de sa circulation, les données du réseau Obépine permettent de suivre l'évolution de l'épidémie de façon précoce par rapport aux tests et aux hospitalisations, ce qui permet de prendre de l'avance sur l'ouverture du nombre de lits en réanimation. Ainsi, la tendance actuelle semble être à la baisse dans le Nord et l'Est de la France, alors qu'à Lyon ou à Toulouse, la tendance est à la hausse depuis les Fêtes.

Surveiller un regain de l'épidémie

Les eaux usées reflètent en partie l'état de santé de la population et sont un indicateur avancé du stade de l'épidémie. C'est ce qui a incité l'Académie nationale de médecine à recommander, dès le mois de juillet dernier, qu'un suivi virologique des eaux usées soit mis en place dans toutes les stations d'épuration. Baptisé Obépine pour "Observatoire épidémiologique dans les eaux usées", ce projet vise à réaliser un suivi en temps réel des traces de Covid19 dans les eaux usées de tout le territoire national afin de détecter (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Comment devenir plus souple sans souffrir ?
Vaccination Covid-19 : Olivier Véran maintient à 3 ou 4 semaines le délai d'injection de la 2e dose
Covid-19 : chats et chiens devraient aussi être vaccinés
"Langue covid" : quel est ce nouveau symptôme ?
DIRECT. Covid-19 en France ce 26 janvier : chiffres, annonces