Covid-19: A Rouen, le monde de la culture crie sa colère

Igor Hansen-Love
·1 min de lecture
(© Dabid Bobée)
(© Dabid Bobée)

La grogne monte et le monde de la culture se fédère. Ce jeudi 4 février, plus 400 personnes se sont réunies à Rouen pour dénoncer la mauvaise gestion de la pandémie et son impact calamiteux sur le secteur des arts vivants. L'appel a été lancé par plusieurs collectifs d'artistes, créateurs indépendants et syndicats de travailleur·euses, à l'occasion des manifestations interprofessionnelles dans plusieurs villes de Normandie (Rouen, Le Havre, Evreux, Dieppe, Caen, Cherbourg-en-Cotentin et Alençon). L'action s'est déroulée devant le musée des Beaux Arts, dans une ambiance bon enfant où six groupes de comédien·nes, de musicien·nes, de danseur·euses et d'artistes de rues ont donné des courts spectacles avant de rejoindre le cortège interprofessionnel.

"On veut montrer que l'on est encore vivant, explique Lolita Demiselle, en charge de la coordination du mouvement et apprentie régisseuse générale à l'Opéra de Rouen. Le milieu est déjà très précaire et il le sera davantage encore après la pandémie. Nous revendiquons, en premier lieu, le droit de pouvoir travailler ; ce qui n'est pas le cas pour de très nombreuses compagnies et artistes et un protocole sanitaire clair pour les artistes et techniciens."

Pallier à l'aphonie du Ministère

Parmi les manifestant·es, se trouvait le metteur en scène et directeur du CDN de Normandie-Rouen, David Bobée. "Cette pandémie s'inscrit da

Lire la suite sur lesinrocks.com