Covid-19 : que sait-on du vaccin oral chinois pour lutter contre l'épidémie ?

Fusion Medical Animation / Unsplash

Alors que la Chine poursuit sa politique de zéro cas de Covid-19, le pays vient de se doter d'un nouveau vaccin. Destiné à aider à lutter contre l'épidémie, le sérum, commercialisé par la société pharmaceutique CanSino Biologics, diffère de ceux précédemment autorisés.

C'est ce que détaille un article paru dans la revue Nature. Ce vaccin "à vecteur viral unique" devra être inhalé (sous la forme d'un gaz dans un verre, précise Franceinfo) et non injecté par voie intramusculaire comme les autres. Il s'agit d'une grande première aux avantages non négligeables.

Tout d'abord, l'administration par voie orale répond à des "exigences de stockage minimales". Ensuite, elle pourrait induire une réponse immunitaire localisée dans les muqueuses des voies respiratoires, où pénètrent les agents pathogènes du Covid-19.

Tao Zhu, cofondateur de CanSino Biologics, explique que ce fonctionnement spécifique donnerait lieu à une "dose plus faible" par rapport aux injections intramusculaires, et permettrait même une "vaccination de masse". En revanche, ce nouveau sérum ne pourra être utilisé que pour des doses de rappel.

Mais alors, qu'en est-il de son efficacité ? Une étude, pré-publiée sur le site MedRXiv et qui n'a pas encore été relue par des pairs, a comparé l'injection de trois doses du vaccin chinois CoronaVac, à l'administration d'une faible ou d'une forte dose de rappel avec le vaccin inhalable.

Selon les premiers résultats disponibles, la protection assurée par ce nouveau sérum était nettement (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite