Covid-19 : Thierry Frémaux "enragé contre ceux qui annoncent la mort du cinéma"

·1 min de lecture

Hormis quelques irréductibles ce week-end, les salles de cinémas ne diffusent plus de films depuis plusieurs mois en France. Dans le même temps, les plateformes de VOD à la demande constatent un grand appétit du public pour leurs services. Dans En balade avec, l'émission de Pascale Clark dimanche sur Europe 1, le délégué général du Festival de Cannes et directeur de l'Institut Lumière à Lyon, Thierry Frémaux, dit avoir "envie de crier et d'être enragé contre ceux qui annoncent la mort du cinéma".

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation dimanche 14 mars

"Les gens vont évidemment revenir dans les salles de cinéma"

Il assure que ce n'est pas parce qu'il est "contre les plateformes", car il "pense qu'on peut faire les deux" en bonne complémentarité. Mais bien parce qu'il est "convaincu, comme ça c’est passé l'été dernier et à l’automne, que les gens vont évidemment revenir dans les salles de cinéma" dès que cela sera possible. "Ils n’attendent même que ça !"

>> Retrouvez les émissions de Pascale Clark tous les dimanches de 11h à 12h30 sur Europe 1 ainsi qu’en podcast et en replay ici

Pour le moment, Thierry Frémaux prend plutôt son mal en patience et ne semble pas vouloir perdre son énergie à pester contre les restrictions imposées par le gouvernement pour lutter contre l'épidémie de Covid-19. "Je ne vais pas me rouler par terre", estime-t-il. "La rage, nous l’avons. Mais contre qui ? Contre quoi ? De toute façon, ça sert à rien. Regardons l’av...


Lire la suite sur Europe1