Covid-19 : toujours positif au bout de sept jours, que faire ?

"J’ai été testé positif lundi dernier et je le suis toujours une semaine après. Je peux sortir de l'isolement ?" Vous vous êtes peut-être déjà posé ce genre de question récemment. Et pour cause, avec le sous-variant BA.5 d'Omicron, les symptômes peuvent durer et certains patients sont encore positifs une semaine après leur dépistage.

Depuis le début de la reprise épidémique, le nombre de contaminations ne cesse de grimper, dépassant les 140 000 cas quotidiens vendredi dernier selon les données de Santé publique France. La faute au très contagieux sous-variant BA.5 d’Omicron, devenu majoritaire en France. Sa particularité ? Davantage de symptômes - du type fièvre, courbatures, fatigue, perte de l'odorat et du goût - qui durent plus longtemps. "En moyenne 7 jours pour BA.5, contre 4 à 5 en cas de contamination par BA.2", précise le Dr Benjamin Davido, infectiologue et médecin référent de crise Covid-19 à l’hôpital Raymond-Poincaré de Garches (Hauts-de-Seine) dans les colonnes du 20 minutes. Résultat : le test de dépistage (test PCR, antigénique ou autotest) réalisé à J+7 pour sortir de l'isolement (et possible à J+5 en l'absence de symptômes) est souvent encore positif. Mais qui dit test de dépistage positif ne dit pas forcément contagiosité. "Les tests sont seulement un outil de diagnostic, ils n’ont pas vocation à définir la contagiosité. En pratique, c’est dans les 5 premiers jours de la maladie qu’on est le plus contagieux, c’est le pic de la charge virale", ajoute l'infectiologue (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles