Covid-19 : les non-vaccinés ont-ils interdiction de donner leur sang ? L’Établissement français du sang répond

Les rumeurs sur les conséquences de la vaccination contre le Covid-19 n'en finissent plus. Même si les restrictions se sont grandement allégées depuis le 14 mars 2022, l'épidémie reste un sujet de débats et de questionnements. Des internautes font d'ailleurs circuler des rumeurs qui pourraient avoir des conséquences dramatiques. On peut notamment lire sur les réseaux sociaux que le fait d'être vacciné contre le Covid-19, qui pourrait être diminué grâce à une toute nouvelle découverte, empêcherait de faire un don du sang. En effet, le 10 février 2022, l'Etablissement français du sang alertait sur le niveau très faible des réserves de sang. "Le stock de produits sanguins est en dessous du seuil de sécurité et cela depuis plusieurs jours" expliquait l'organisme sur Twitter. Si ce niveau critique s'explique en partie par les deux années de crise sanitaire et les restrictions empêchant les collectes, il ne doit pas durer trop longtemps. Ces rumeurs diffusées sur les réseaux sociaux inquiètent l'Etablissement français du sang, qui prend le temps de répondre individuellement à chaque tweet relayant ces fausses informations.

Sur son site, l'EFS précise que "ni le pass sanitaire, ni le pass vaccinal ne sont nécessaires pour donner son sang". Il s'agissait de pousser les gens à faire ce geste, malgré les nombreuses restrictions qui étaient encore en vigueur jusqu'au 14 mars 2022, dont l'arrêt a suscité de nombreuses questions. Depuis, il n'y a plus d'excuse. L'EFS a donc décidé de répondre (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles