Covid-19 : le vaccin aurait épargné près de 50 000 vies en France

·1 min de lecture

C'est l'un des arguments des personnes opposées à la vaccination contre le Covid-19 : les vaccins n'empêcheraient pas d'attraper la maladie et ne limiteraient pas vraiment le risque de transmettre le coronavirus SARS-CoV-2 à son entourage, puisque ces vaccins ne sont pas stérilisants. Mais quel est le réel impact de la vaccination en France ? C'est ce que des chercheurs de l'Université de Montpellier, accompagnés de confrères des CHU de Nîmes et Caen ont cherché à savoir.

Leur étude, pré-publiée pour l'instant, indique qu'à la date du 20 août, 39 100 séjours en soins intensifs (marge d'erreur entre 26 100 et 57 100) et 47 400 décès hospitaliers (marge d'erreur entre 36 200 et 62 800) ont été évités grâce à la campagne de vaccination française. "D'ici la fin de l'année, les estimations médianes sont respectivement de 67 000 séjours en soins intensifs et 78 700 décès évités grâce à la vaccination" projettent les chercheurs.

Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs se sont appuyés sur les chiffres d'admissions en soins critiques et du nombre de décès et les ont comparés avec une courbe "inventée" à partir du taux de contact, de la transmissibilité des variants et des variations climatiques, dans un scénario où personne n'aurait été vacciné depuis le mois de janvier.

14 fois moins de risques d'être hospitalisé

A la mi-août, une étude des autorités sanitaires de Los Angeles (aux États-Unis) allait dans le même sens, affirmant (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Docteure, j'ai des palpitations
Un moustique tigre détecté pour la première fois en Bretagne
Que faire en cas d'infection urinaire ?
Covid-19 et perte d'odorat : comment se passe le training olfactif ?
Le microbiote intestinal en 9 chiffres surprenants

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles