Covid-19 : la vaccination possible dès « le premier trimestre » pour les femmes enceintes

·1 min de lecture

Olivier Véran, ministre de la Santé, a indiqué ce mardi que les femmes enceintes pouvaient se faire vacciner dès le premier trimestre de grossesse.  

Jusqu’ici oubliées des nouvelles mesures sanitaires, les femmes enceintes vont pouvoir être vaccinées dès le « premier trimestre » de leur grossesse, a déclaré Olivier Véran ce mardi, alors que les autorités de santé recommandaient jusqu’ici la vaccination à partir du second trimestre, en raison d’un manque de données. Mais aucun risque particulier n'a été observé chez celles ayant malgré tout reçu une dose de vaccin pendant cette période, en particulier lorsqu'elles ne savaient pas encore qu'elles étaient enceintes. 

Le ministre de la Santé a annoncé une liste très restreinte de contre-indications médicales au vaccin. En dehors de trois situations, « qui concernent potentiellement quelques centaines de Français, il n'y a aucune contre-indication au vaccin ARN messager » contre le Covid, « y compris [pour] la grossesse [au] premier trimestre », a déclaré le ministre de la Santé lors de la séance de questions au gouvernement à l'Assemblée nationale. 

Lire aussi >> Coronavirus : « Est-ce que je vais pouvoir accoucher avec mon compagnon à mes côtés ? »

Trois contre-indications 

Une liste de trois contre-indications médicales a été établie, après avis de l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), du comité sur la stratégie vaccinale d'Alain Fischer et du conseil scientifique, a expliqué Olivier Véran. 

La première est le « syndrome PIMS », ou syndrome inflammatoire multi-systémique pédiatrique, une...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles