Covid-19 : le variant indien a été détecté en France

·1 min de lecture

Avec plus de 3 600 décès dus au Covid-19 et près de 380 000 nouveaux cas en 24 dernières heures, selon les derniers chiffres disponibles ce 30 avril sur outbreak.info, l'Inde connait depuis début mars une forte deuxième vague de Covid-19. Le pays est le deuxième pays le plus touché au monde (plus de 18 millions de cas), désormais devant le Brésil (14 millions) et derrière les Etats-Unis (32 millions).

Le variant indien, B.1.617 de son nom scientifique, a été identifié en Inde dès 2020 selon l’INSACOG (Indian SARS-CoV-2 Genomic Consortia). Ce variant cumule en fait deux mutations, raison pour laquelle on l'appelle "double mutant" : la mutation E484Q (aussi détectée chez le variant californien) et la mutation L452R (présente chez le variant brésilien). Grâce à ces mutations, ce virus parvient à mieux attaquer les cellules. En effet, ces deux mutations "pourraient être associées à un impact significatif en termes d’échappement immunitaire (post-infection et post-vaccinal) et à un risque accru de transmission du virus. Néanmoins ces éléments ne sont pas encore formellement démontrés à ce stade", précise Santé Publique France.

En Inde, ce variant représenterait de 15 à 20% des échantillons séquencés. Toutefois, la stratégie de séquençage des échantillons en Inde n’est pas décrite avec précision et l’Inde séquence une très faible proportion (moins de 1%) des prélèvements positifs. Le variant anglais serait donc pour l'heure encore (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Anosmie : un exercice (très simple) de rééducation olfactive
DIRECT Covid-19 en France ce 30 avril : chiffres, calendrier de réouverture
Vaccin Covid-19 : les personnes obèses de plus de 18 ans pourront en bénéficier dès samedi
Concerts et covid-19 : l'espoir apporté par un concert-test à Barcelone
Pollution atmosphérique : quels sont ses effets sur notre santé ?