Covid : Costa Croisières visé par une information judiciaire après des plaintes de passagers

·1 min de lecture

Une information judiciaire a été ouverte à Paris après les plaintes de passagers d'un navire de Costa Croisières, refoulé en mars 2020 des ports des Caraïbes à cause du Covid-19, dont trois croisiéristes sont morts par la suite, a-t-on appris de sources judiciaire et proche du dossier. L'enquête, confiée à des juges d'instruction du tribunal de Paris, a été ouverte contre X le 19 février des chefs de "tromperie aggravée", "blessures et homicides involontaires", "non assistance à personne en péril" et "mise en danger de la vie d'autrui", ont indiqué ces sources à l'AFP.

 

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation mardi 23 février

 

La compagnie se voit reprocher sa gestion de la crise sur ce bateau

Elle fait suite aux plaintes déposées cet été par des centaines de passagers français embarqués sur ce navire de Costa Croisières, la marque du numéro un mondial du secteur, Carnival. Dans ces plaintes, dont celles des familles de trois passagers décédés du Covid-19 selon leur avocat, la compagnie se voit reprocher sa gestion de la crise sur ce bateau où plusieurs cas s'étaient déclarés. Du 6 au 13 mars, dans une boucle au départ de la Guadeloupe, le Costa Magica et ses 2.303 passagers s'étaient vu refuser d'accoster dans la plupart des îles visitées - Trinidad et Tobago, Grenade, La Barbade, Sainte-Lucie - en raison de la pandémie.

Faute d'escale, l'équipage avait encouragé les passagers à se reporter sur les activités à bord (magasins, spa, restaurants, c...


Lire la suite sur Europe1