Covid long : causes, diagnostic, symptômes, traitement, prise en charge

Dans une immense majorité des cas, il est rare que les symptômes du Covid-19 persistent après deux à trois semaines. Mais chez certains patients, ces symptômes vont persister ou réapparaître pendant plusieurs semaines ou plusieurs mois. D’autres encore vont développer des complications médicales sur le long terme.

Plus de deux après le début de la pandémie de Covid-19, les scientifiques comprennent aujourd’hui de mieux en mieux ce qu’on appelle le Covid long ou “état post-Covid”. Selon les données de l’OMS, 25% des personnes ayant contracté le virus présentent des symptômes persistants après un mois, et au moins 10 % sont considérées comme “Covid long” avec des symptômes persistants plus de 3 mois après l’infection.

On parle de Covid long lorsque les symptômes persistent plus de quatre semaines après l’épisode aigu de la maladie. Ces symptômes prolongés et persistants ont une particularité : ils sont très fluctuants, à la fois dans leur récurrence et dans leur intensité. Ainsi comme nous l’avons évoqué en introduction, certaines personnes vont faire de fréquentes “rechutes” alors qu’elles pensaient aller mieux.

Certains patients peuvent également développer des complications qui auront des effets durables. Le Covid long peut toucher les adultes, les adolescents et, même si dans une moindre mesure, les enfants. Des symptômes au long cours qui peuvent donc affecter tout le monde, y compris les personnes avec “peu d'antécédents de santé chroniques et qui n'ont pas été hospitalisées”, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles