Covid long chez l’enfant : 3 facteurs qui augmentent les risques de développer des symptômes persistants

Le Covid long ne touche pas seulement les adultes. Les enfants et adolescents seraient également concernés par ce phénomène. Dans une étude publiée dans la revue scientifique JAMA Network Open, des chercheurs de l'Université de Calgary (Canada) ont identifié trois facteurs qui augmenteraient les risques de Covid long chez les enfants.

Pour mener à bien leurs travaux, les chercheurs canadiens ont analysé les données de près de 1.900 enfants contaminés par le virus du Covid-19. Au cours d'un suivi d'une durée de 90 jours, les chercheurs ont observé, que les enfants pouvaient bel et bien être touchés par le Covid long, au même titre que les adultes. Si la fatigue était le symptôme le plus courant chez les enfants infectés, les scientifiques ont également constaté qu'il existait trois facteurs qui pouvaient augmenter les risques de développer des symptômes persistants, en particulier chez :

"Nous avons constaté que chez certains enfants, le Covid long est associé à la déclaration de symptômes persistants après 3 mois. Nos résultats suggèrent que des conseils et un suivi appropriés sont nécessaires, en particulier pour les enfants à haut risque de contracter un Covid long", a déclaré le professeur Stephen Freedman, auteur principal de l'étude, dans un communiqué.

Les chercheurs précisent également que si les symptômes persistent, il est nécessaire d'avoir une prise en charge adéquate : "Si les symptômes sont importants, le traitement ciblant les symptômes est le plus important. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles